gac

 

 
 
 
 
 
 

Actualités

Dominique ALLIOT Auditeur Qualité des organismes de Formation

Afnor certification

 

Dominique ALLIOT est accrédité Auditeur fournisseur de prestations de formation depuis le 13/03/2020 par AFNOR CERTIFICATION

 

Consulter la Charte d'Usage QUALIOPI

 

Charte d'usage qualiopi

 

 

 
Mis à jour le 03/04/2020
7 Raisons de faire un Bilan de Compétences avec GAC

7 Raisons de faire un Bilan de Compétences avec GAC

 

7 Raisons de faire un Bilan de Compétences avec GAC

NUAGES DE MOTS BILAN COMPETENCES

1 Découvrir l'ensemble de ses aptitudes et les champs de son possible

2 Identifier un objectif professionnel et personnel réaliste et atteignable

3 Avoir un vrai plan d'action concret et opérationnel pour agir 

4 Se donner le temps de la réflexion grâce à un questionnement pertinent

5 Se motiver et gagner en confiance en soi grâce à des échanges de coaching stimulants avec son Conseil Expert

6 Adapter son objectif professionnel et personnel aux réalités du marché de l'emploi et des perspectives de son évolution (nouveaux métiers)

7 Gagner en sérénité et en détermination pour réussir son projet en s'ouvrant à de nouvelles perspectives ou de nouvelles possibilités d'évolution (réorientation, changement de poste, création d'entreprise, etc.

 

 

Pour en savoir plus 

cliquez ici

 

 

 

 
Mis à jour le 16/03/2020

Comment la loi de Murphy et bien d'autres choses peuvent pourrir la vie d'un chef de projet !

Comment la loi de Murphy et bien d'autres choses peuvent pourrir la vie d'un chef de projet !

 

Travailler en mode projet, manager un projet, piloter un projet sont des expressions devenues courantes dans le langage des entreprises. 
 
Mais souvent, force est de constater que si tout le monde s’accorde sur l’efficacité de ce type de méthode, les entreprises ayant sues  véritablement l’intégrer dans leur culture et la faire partager par leurs équipes sont beaucoup moins nombreuses.

 

Fédérer des équipes provenant de différents services internes aux modes de fonctionnement souvent différents et aux motivations parfois antagonistes nécessite plus que de la méthode, cela nécessite surtout un vrai savoir-faire et un vrai savoir être.

sous titre 1

 

Or, souvent les responsables à qui on demande de gérer un projet parfois occasionnellement sont peu armés pour faire face à des situations aussi diverses  que :

− Les résistances au changement des différents acteurs du projet

− L’organisation spécifique des différents services  
− Le positionnement du responsable du projet vis-à vis de sa hiérarchie

− La capacité à affirmer son leadership et un bon niveau de délégation

− Le manque de connaissance de méthode d’organisation d’un projet

− La difficulté à s’imposer à soi-même la même discipline qu’à l’équipe projet 
 
Tout ceci devient, alors encore plus complexe, pour des personnes plus habituées à jouer un rôle de soliste que de chef d’orchestre...

 

Si Vous voulez savoir quelles sont les principales causes de l'échec du pilotage d'un projet ?

SI vous voulez connaître les Erreurs à éviter ?

Si vous voulez savoir comment la loi de Murphy va vous pourrir la conduite de votre projet ?

Si vous voulez savoir ou vous en êtes dans votre management de projet en répondant aux 20 questions de notre test ?

Cliquez ici pour lire notre 11° Newsletter

 

 

 

 

 

 
Mis à jour le 01/09/2019

La Q.V.T nécessaire mais pas suffisante pour faire face au Turnover ?

La Q.V.T nécessaire mais pas suffisante pour faire face au Turnover ?
qvt j en ai marre

 

 

"J'en ai marre, je ne sais plus comment faire !"
 

"Me disait récemment une R.R.H d'une E.T.I. Pourtant, cette société est l’exemple même de la "Success Story" à la française. Démarrée dans un entrepôt, il y a 30 ans avec 4 ou 5 personnes, ayant aujourd'hui, plus de 300 salariés, plusieurs sites de production, des filiales à l’étranger et ce qui ne gâche rien une croissance régulière, malgré un marché très concurrentiel.

[Aucun texte alternatif pour cette image]

Mais voila pour faire face à la croissance, cette entreprise a besoin de toujours plus d'opérateurs sur ses lignes de prod. Et entre les exigences (pour ne pas dire intransigeances) concernant les profils des candidats des responsables de production, les candidats qui ne se présentent pas aux entretiens, ceux qui se présentent mais partent au bout de quelques temps, le recrutement, pour les R.R.H : c'est le tonneau des Danaïdes !

 

"Pourtant on a tout fait pour la Qualité de Vie au Travail" me dit-elle "et cela ne résout en rien notre turnover :

 

Nos salaires sont corrects et les primes motivantes,

  • On est à l’écoute de nos salariés,
  • On a même organisé un forum interne pour recueillir leurs attentes et suggestions,
  • On travail en permanence sur l’organisation et l'amélioration des postes de travail,
  • On a mis à disposition une salle de sport avec des cours collectifs et un usage individuel,
  • Il y a un Kiné qui vient toutes les semaines,
  • On leur a même fait un terrain de boules...

Sans parler des actions de formation, de Team building, des repas de fin d'année, des arbres de Noël et je passe sur tous les autres avantages pour ne pas faire un inventaire à la Prévert…"

 

Cherchons l'erreur :

management nvllméthodes

Alors si la "Rém" est correcte avec des primes et des intéressements,­ est-ce que :

  • Les techniques d'approches des candidats sont en phase avec les comportements d'aujourd'hui ?
  • Le processus d’accueil, d’intégration et de formation mis au point il y a quelques années est-il toujours pertinent ?
  • Le management de proximité a-t-il été préparé à donner du sens au travail qui reste parfois pénible aux nouveaux entrants ?
  • Les différences de culture générationnelle entre les managers, qui sont souvent des anciens opérateurs, et les nouveaux entrants appartenant aux générations millénaires ont elles été anticipées ?
  • Lors du recrutement, est ce que l'on s'est attaché à vérifier que les candidats partagent bien les valeurs de l'entreprise ?
  •  

J’arrête là, simplement en rappelant que selon certains sondages :

Si la majorité des salariés affirment que l'environnement de travail influence leur plaisir à venir travailler !
ils sont près de 60 % à considérer que l'action du management contribue à la Qualité de Vie au Travail.

 

On en parle ?

Dominique ALLIOT

0608570447

da@groupe-alliot-consulting.fr

http://www.groupe-alliot-consulting.fr/

 
Créé le 15/07/2019

Et si en 2019 nous organisions des réunions productives et mobilisatrices ?

newsletrer 10 la réunionite 1°couv

 
Mis à jour le 13/03/2019

News letter N° 9 savoir prendre soin de soi

 
Mis à jour le 17/01/2019

Meilleurs vœux pour 2019

 
Créé le 07/01/2019

Nouvelle vidéo de GAC sur YouTube

 
Mis à jour le 02/02/2018

GAC est référencé sur DATA DOCK

afnor+DD

 
Créé le 28/01/2018
GAC est certifié AFAQ AFNOR CERIFICATION

GAC est certifié AFAQ AFNOR CERIFICATION

 
 
Mis à jour le 02/02/2018

Recrutement : Sortir des sentiers battus pour trouver les bons candidats !

 Sortir des sentiers battus pour trouver les bons candidats !

 

Les média s’en font tellement l’écho que cela semble être devenu un marronnier : difficile de trouver les bons profils.
Selon une étude récente 3/4 des chefs d’entreprise  se plaignent de ne pas trouver de bons candidats.
Ceci pose aussi le problème de la méthode de recrutement et l’impérieuse nécessité pour le recruteur de s’adapter à une nouvelle donne.
Il est loin le temps où il suffisait de passer une annonce dans la presse locale ou à l’ANPE, pardon, je veux dire Pôle Emploi pour recevoir des CV dans lesquels on se contentait de choisir le meilleur.
Aujourd’hui, malheureusement, le lectorat de la PQR est en berne et tout le monde peut constater les difficultés de Pôle Emploi pour proposer des candidatures adaptées au marché de l’emploi.

Il faut donc désormais être plus créatif dans les démarches de recrutement d’autant que l’arrivée massive de la génération Y dans les entreprises change considérablement la donne pour les recruteurs.
Désormais, recruter va nécessiter encore plus de temps et d’énergie pour les entreprises. C’est pourquoi recruter est devenu non seulement un investissement mais aussi un challenge.
En amont de votre recrutement, la première question à vous poser c’est la qualité de l’image de votre entreprise sur internet. Un site bien référencé, au design moderne avec une bonne ergonomie sera  déterminant pour attirer les bonnes candidatures.
N’oublions pas qu’aujourd’hui les candidats sont connectés et qu’ils sont plus de 60 % à postuler via un Smartphone ou une tablette.              
Vos offres d’emplois doivent donc être bien visibles sur le web afin que les candidats puissent y accéder rapidement et candidater en quelques clics.
De plus, vous devez être présent sur les réseaux sociaux. Mais attention !  Il est indispensable d’adapter votre communication aux spécificités de chacun de ces réseaux.
Dorénavant, il ne suffit plus de passer une annonce et d’attendre les réponses pour dénicher la perle rare.
C’est pourquoi il est indispensable de « sourcer ». Autrement dit de rechercher et contacter directement sur le net les candidats potentiels là où ils se trouvent pour leur proposer, avec un maximum de discrétion, le poste en question.

Cliquer pour en savoir plus

 
Mis à jour le 02/02/2016

Le Burnout : aucun métier n’est et ne sera épargné !    

Aujourd'hui tout le monde parle du Burnout et devant son ampleur les médias s’en sont emparés. Cadres, dirigeants, DRH, expert-comptable, banquiers, professions libérales, personne n’est et ne sera épargné !

Burnout, pression et surchaufe, Stress vient du latin stringere qui veut dire serrer, en vieux français resserrer se disait estrece. L’étymologie du mot nous montre bien le sentiment d’oppression que ressentent les personnes stressées dans leur quotidien. C’est à la des 30 glorieuses, en 1969, qu’au Japon, les premiers cas de Karoshi, (la mort par le travail), sont apparus. Rappelons que dans ce pays le burnout fait aujourd’hui 10 000 morts par an et qu’il a été reconnu maladie professionnelle. C’est à cette époque que le terme Burnout, qui désigne dans l’industrie aérospatiale, la désintégration par surchauffe des machines à court de carburant, a été utilisé pour la première fois dans le milieu médical. Le Jobstrain comme disent les anglais se manifeste chez les individus dès que la pression au travail est trop forte ou que la peur d’échouer devient excessive. La réduction du temps de travail qui a entraîné son hyper concentration, l’organisation de l’entreprise centrée sur le culte de la performance et l’obligation d’interactivité permanente ont bien évidement aggravé les choses.

 

BurnoutLire la suite de la Newsletter N°7

Burnout : comment l'éviter.

 

 
Mis à jour le 04/10/2014

Trois générations cohabitent désormais dans les entreprises

Trois générations cohabitent désormais dans les entreprises
L’allongement de la durée de la vie s’accompagne inéluctablement de l’allongement de la durée du travail, et éloigne progressivement le départ à la retraite.
Si les heureux papy-boomers pouvaient il y a encore quelques années partir avant 60 ans, leurs successeurs partiront désormais à 62, 65, voire 67 ans.
Au-delà de toute polémique politicienne, le simple fait de poser les choses en ces termes oblige à constater que désormais – et de façon durable – les managers vont devoir gérer des populations aux âges,et surtout aux codes et aux modes de communication, très différents.
Les plus anciens, qui ont vécu dans une société de consommation (d'où le nom de génération "anonyme" : "X") occupent souvent dans l’entreprise les postes du top management. Ils ont par conséquent dû faire un saut technologique fulgurant, en passant du trio « papier-stylo-calculatrice » au duo « ordinateur - smartphone ».
Ils ont été suivis de la génération 80, élevée dans la contradiction des « enfants-rois » (« je veux tout, et tout de suite ») confrontés à la montée du chômage et de la précarité. Ceux-ci ont su s’adapter au marché du travail et aux crises, et cette génération – qui valorise la flexibilité et le challenge – constitue aujourd’hui le gros des troupes du middle management.
Ainsi, les cadres sont aujourd’hui confrontés aux Digital Natives : la génération Y. Nés avec un marché de l’emploi précaire, les juniors sont très diplômés et polyvalents. L’entreprise est pour eux plutôt un partenaire qu’un employeur, et ils n’hésiteront pas à sacrifier une opportunité de carrière pour privilégier la qualité de vie ou l’intérêt d’un job.
Ces jeunes de la génération Internet, connectés en permanence à Facebook ou Twitter, adorent travailler de façon collaborative et échanger des savoirs en dehors des schémas classiques, ce qui irrite souvent leur encadrement, car cela bouscule les habitudes de la hiérarchie.
Finalement, la seule certitude actuelle que nous ayons, c’est que le changement sera désormais permanent.
Par conséquent, il faut apprendre à faire avec, même si cela va demander beaucoup de flexibilité à chacun.
Lire la newsletter de GAC sur la génération Y

 
Mis à jour le 17/05/2014

L’accueil premier maillon de la chaine de soins  

L’accueil premier maillon de la chaîne de soins
 

L’accueil est capital dans les entreprises à tel point que c’est, dit-on, la carte de visite de l’entreprise.
Dans les établissements de santé, l’accueil est aujourd’hui considéré comme le premier maillon de la chaîne de soins.
Quelque soit sa forme téléphonique ou physique que l’on soit dans un hôpital, une clinique ou une maison de retraite, l’accueil n’est pas un acte anodin.
Pourtant, il est trop souvent traiter de manière mécanique, routinière et parfois, même, désagréable...
Or, aussi vrai que nous n’aurons jamais l’occasion de faire deux fois une première bonne impression, la manière dont le patient ou sa famille sera accueilli, va inéluctablement conditionner la qualité de la relation entre le patient, ses proches et l’équipe soignante.
Aujourd’hui, avec la montée des incivilités et de l’exigence des patients qui se comportent en clients il est vraiment important de professionnaliser l’accueil dans les établissements de santé.
Au delà du savoir être, l’accueil des patients impose une véritable pratique professionnelle qui ne peut se contenter d’un pâle sourire et d’un manque d’écoute et cela quelque soit son poste de travail : hôtesse d’accueil, personnel de soins ou administratif, maintenant tout le monde est concerné, car toute la chaîne de soins en profitera ou en pâtira.


Lire la newsletter

 
Mis à jour le 04/10/2014

L’entretien d’évaluation un acte majeur de management    

 

L’entretien d’évaluation peut être la meilleure ou la pire des choses.
Les salariés peuvent en ressortir désabusés voir démoralisés et quant aux managers, lorsqu’ils reconnaissent l’utilité de cet exercice ils le trouvent majoritairement difficile à réaliser.
Pourtant c’est une occasion pour le manager de renforcer son leadership.
Ce moment privilégié, c’est aussi un temps qui lui est offert pour se poser.
Pour clarifier ses objectifs et cibler clairement ce qu’il faut évaluer afin que manager et collaborateur s’engagent dans un processus d’amélioration permanent de l’action individuel, de la cohésion des équipes, du développement des compétences et de l’employabilité.
Ce temps de parole et d’échange est aussi une occasion pour développer un sentiment de confiance, dissiper les malentendus, recréer des liens hiérarchiques, créer les conditions d’une collaboration efficace, installer le collaborateur dans une dynamique de progrès à moyen et long terme.

Patricia ALLIOT
Directrice Associée

pa@groupe-alliot-consulting.fr

 

Lisez les newsletters de GAC

 
Mis à jour le 04/10/2014

10 bonnes techniques pour à coup sur démotiver vos équipes    

10 bonnes techniques pour à coup sûr démotiver vos équipes

  1. Ne soyez jamais factuel
  2. Jouez la carte de l’affectif pour mieux manipuler
  3. Dites : « faites ce que je vous dit et ne faites pas ce que je fais. »
  4. Oubliez d’être, clair, précis et courtois,
  5. Ne reconnaissez jamais vos erreurs,
  6. Blâmez toujours vos collaborateurs devant témoin
  7. Fuyez systématiquement les conflits et les explications
  8. Critiquez toujours, sans surtout ne jamais faire de compliments
  9. Ne responsabilisez et n’impliquez jamais vos collaborateurs
  10. Soyez sarcastique ou agressif

Et voila, le tour est joué…

 

Dominique ALLIOT

da@groupe-alliot-consulting.fr

 

Lisez les newsletters de GAC
 

 

 
Mis à jour le 04/10/2014

Groupe Alliot Consulting est enregistré par l'OGDPC  

Désormais notre société est habilitée à

- Déposer des programmes de DPC
- Gérer les inscriptions des professionnels de santé ;
- Délivrer des attestations aux professionnels de santé justifiant de leur participation à un programme de DPC.


 
Mis à jour le 09/05/2014

Motivé, motivé, vous avez bien dit, motivé ?    

En tant que Dirigeant vous vous évertuer à planifier, organiser, programmer, pourtant, parfois rien ne se passe comme prévu.
Les temps changent, les mentalités aussi et peut être, même constatez-vous que vos consignes ne sont plus ou sont mal appliquées ou que quelque fois la routine érode votre organisation. Ainsi la confusion dans les équipes s’insinue insidieusement, altérant l’efficacité, la performance et finalement le résultat.
Nous savons bien, par expérience, que souvent les managers se demandent :
Mais que faut-il faire pour que cela marche ?
Comment avoir des collaborateurs, efficaces, motivés ?
Où trouver le précieux et pourtant gratuit carburant qui va faire le succès de nos entreprises ?
Oubliant que la réponse est en eux, que l’enfer est pavé de bonnes intentions, ils se créent, souvent eux mêmes, leurs difficultés futures en prenant des décisions inadaptées et finalement leurs bonnes solutions d’aujourd’hui feront leurs problèmes de demain…

Patricia ALLIOT
Directrice Associée
pa@groupe-alliot-consulting.fr

 

Lisez les newsletters de GAC

 
Mis à jour le 04/10/2014

Vous avez dit motivation ?    

Savoir motiver ses équipes

 
Mis à jour le 04/10/2014

Lisez la 6° newsletter de Groupe Alliot consulting


L’intelligence relationnelle pour doper les ventes ?
Face à la difficulté des affaires, les commerciaux sont souvent tentés de jouer la carte de la baisse des prix. Une étude récente a montré que 28% des vendeurs offraient systématiquement une remise avant même que leur client ne le leur demande…

lire la suite

 
Mis à jour le 28/10/2013

Attention Facebook vous dévoile


Un article récent paru dans les annales de l'Académie Américaines des sciences à partir d'une enquête faite sur 58000 personnes volontaires aux USA, montre des résultats inquiétants.

Cette équipe de chercheurs a réussi à créer un modèle qui permet de définir les traits de personnalités des internautes à partir des pages internet lorsqu'ils marquent d'un" j'aime" sur Facebook les articles ou photos, etc. qu'ils apprécient.

Le modèle mis au point par ces chercheurs basé sur cette application permet de dire avec une impressionnante fiabilité qu’elle est à:

  • 88%  l'orientation sexuelle de l'internaute
  • 95% l'origine ethnique de l'internaute
  • 85 % s'il vote démocrate ou républicain.

Big Brother quand tu nous tiens ....

C'est les publicitaires et les hommes de marketing qui vont être contents, et nous condamner à devenir des moutons ?


 
Mis à jour le 26/03/2013